Thursday, 29 November 2012

Koh Tao - Bangkok - Ayuthaya

Belle soirée pour dire bubye, buverie au "bar next door" (un barman s'est chicané avec son boss et a décidé d'ouvrir son propre bar à côté pour le faire chier) et photo de famille sur la plage. Le couple se sont gâtés un skinny-dip au clair de lune.

Le lendemain matin la tête dans l'cul j'me lève pour déjeuner avec Dam et Marc. Le groupe commence à split. Je réalise que mon pied me fait pu mal. Il pleut toujours, du coup je réserve mon bateau pour sortir de Koh Tao le lendemain.

Ma dernière journée fût composée de bouffe, une escale au Rasta Bar, et une visite à la plage plus "party" un peu au nord. Fire dancers, un bucket de rum n coke, un caca in extremis dans une toilette random. Mon cul est en feu du plat de la veille, Wild Boar on rice, j'en ai pleuré tellement c'était épicé.

Le soir je me rase le crâne et trimme la barbe avec le rasoir d'Anthony (oui il se rase les bawls avec, mais j'ai pas le choix) et me couche dans ma chambre qui pue la moisissure une dernière fois.

Dernier matin sur Koh Tao, il pleut encore. Une crêpe banane-chocolat et un café, une dernière jasette avec Anthony. Il arrête de pleuvoir miraculeusement le moment que je me lève pour partir.

La ride de bateau se fait en douce malgré la mer agitée. Autour de moi c'est plein de gens lendemain de veille, sac de vomi aux lèvres. Pieds tendres!

Dans le dernier cours de plongée de Cat un mec a eu le mal de mer. Il a vomi sous l'eau, dans son truc respiratoir. Il l'a fait évacué et des poissons sont venus manger le vomi. Cette anecdote est pour toi, Mamone.

Après le bateau, 8 heures d'autobus. Je rencontre Kosta, un australien qui a un peu trop le même style que moi. Il termine 6 mois de voyage, Bangkok est son dernier stop. On se promet une bière à Sydney dans 3 mois. Par la fenêtre la nuit s'étale, et des lanternes volantes tapissent le ciel: c'est la pleine lune. J'écris des paroles de chansons, un genre de message à moi-même et c'est direct en sacramant.

En débarquant de l'autobus il saute dans un taxi. Je sais pas quoi faire. Je vois un tattoué avec une carte et lui demande où il s'en va.

Je décide de le suivre jusqu'au Rainbow Hostel et on décide impromptue de partager une chambre double. On réalise très vite que c'est en fait une chambre minuscule avec un lit double comme seul meuble.

Le fou rire s'empare de nous. Ce qu'on fait pour sauver 3$... On décide de se souler pour que ca passe mieux. On va se promener dans un marché où j'achète l'essentiel cliché de camisole cheap décorée du logo d'une bière cheap locale. Mon meilleur marchandage à date.

On arrête boire une bière dans un resto-bar. La réceptionniste est la plus belle Thaï jamais vu. Elle me donne de l'oeil mais je suis pas mal sur que c'est dans sa description de tâches et je mord pas.

Dans le common room de notre hostel ils ont un 2 pour 1 sur la Tiger Beer, et on s'y adonne comme des pros. Après 3 bières chaques on rencontre 4 Vancouveriens et on retourne au marché. Je me rappelle pu la fin.

Le lendemain, quel lendemain de veille incroyable. Il fait chaud, ca pu, les chauffeurs de Tuk-Tuk m'agrèssent. Un gatorade viendra à bout de mes déboires. Il est temps de partir. Cameron a l'air triste de me voir partir. On a bien rigolés ensemble. On se promet une bière à Sydney dans 3 mois.

Ptite ride de Tuk-Tuk jusqu'à la station de train. Il y a une section réservée pour les moines, donc je me place le plus prêt possible. Je m'imagine dans une toge orange, à vivre de la générosité des gens. "The traveling Monk", ca sonne bin en crisse.

Dans l'autobus une madame me pique une jasette completement en Thaï, même après lui dire que je parle pas sa langue. Elle m'indique le bon arrêt pour Ayuthaya.

Ancienne capitale de l'empire Siam pour 450 ans, elle habrite des châteaux, monastères, et chiens galleux. Il est 6h30 pm.

À Tony's Place je me goinfre et jase avec des voyageurs qui veulent aller à Koh Tao. Une très belle Netherlander me demande si je connais un bon Hostel à Chiang Mai. Vers les 9 heures je décide d'aller marcher et tombe sur un mini bar où un cover band Thaï tout vêtu de noir se donne.

I still miss you babe, and I don't wanna miss a thaaaaang...

Je les écoute au complet en buvant une bière et chantant. Après leur set ils sont heureux de venir me jaser. Le surnom du chanteur est "cinq" en Thaï car il est le cinquième de sa famille. Il sourit sans cesse. Son rêve est de voyager le monde mais il n'a pas l'argent.

Le surnom du batteur est "Bass", même si il n'en a jamais joué...

Je jase avec un Finlandais. Quand je lui montre ma beltbuckle des Habs il me dit: "Patrick Royyy, Saku Koivu. Yesss"

Je jase avec des russes ivres, la fille fond quand elle entend mon nom. " i looooove french people". Ils partent sans payer leur bière.

Il est 1am. J'entend quelqu'un chanter Folsom Prison Blues à la guitare sèche. Mon budget me permet une dernière bière.

J'ai envi d'une québécoise.







1 comment:

  1. I could stay awake just to hear you breathing
    Watch you smile while you are sleeping
    While you're far away and dreaming
    I could spend my life in this sweet surrender
    I could stay lost in this moment forever
    Where every moment spent with you is a moment I treasure

    Don't want to close my eyes
    I don't want to fall asleep
    Cause I'd miss you babe
    And I don't want to miss a thing
    Cause even when I dream of you
    The sweetest dream will never do
    I'd still miss you babe
    And I don't want to miss a thing

    Lying close to you feeling your heart beating
    And I'm wondering what you're dreaming
    Wondering if it's me you're seeing
    Then I kiss your eyes
    And thank God we're together
    I just want to stay with you in this moment forever
    Forever and ever

    I don't want to close my eyes
    I don't want to fall asleep
    Cause I'd miss you babe
    And I don't want to miss a thing
    Cause even when I dream of you
    The sweetest dream will never do
    I'd still miss you babe
    And I don't want to miss a thing

    I don't want to miss one smile
    I don't want to miss one kiss
    I just want to be with you
    Right here with you, just like this
    I just want to hold you close
    Feel your heart so close to mine
    And just stay here in this moment
    For all the rest of time Yeah yeah yeah

    I don't want to close my eyes
    I don't want to fall asleep
    Cause I'd miss you babe
    And I don't want to miss a thing
    Cause even when I dream of you
    The sweetest dream will never do
    I'd still miss you babe
    And I don't want to miss a thing

    I Don't want to close my eyes
    I don't want to fall asleep
    Cause I'd miss you babe
    And I don't want to miss a thing
    Cause even when I dream of you
    The sweetest dream will never do
    I'd still miss you babe
    And I don't want to miss a thing

    Don't want to close my eyes
    I don't want to fall asleep
    And I don't want to miss a thing

    ReplyDelete