Sunday, 1 March 2015

De Da Nang à Quang Ngai

Ah lala, ce que j'étais rendu comfortable!

1 mois passé à Da Nang dans un petit appart à étudier, manger et boire de la bière, ensuite 3 semaines à voyager avec mon père, à coucher dans de beaux hotels et être gâté...

Ma buddha belly est revenue, pour commencer. Je l'avais perdu après mon petit empoisonement qui m'a fait chier (littéralement) pendant 2 jours de temps, mais ça n'a pas prit de temps que c'est revenu.

J'ai sur-estimé la vitesse à laquelle je me déplace en moto... Aujourd'hui, après près de 2 mois sans faire de moto-marathon, je n'ai parcouru que la moitié de la distance dont je visais. Je la joue "safe". À 2pm, j'étais seulement à la moitié du chemin. J'étais exactement où je pensais être, à cette heure, mais j'étais beaucoup plus brûlé (fatigué, et coup-de-soleillé) que prévu, et donc j'ai décidé de me trouver un petit hotel pas cher et aller relaxer.

Après tout, j'ai pas d'horaire.

Je suis à Quang Ngai en ce moment, une ptite ville sur le bord d'une grosse rivière. En ce moment ladite rivière est couverte de sable, mais j'imagine que pendant la saison des pluies ça doit devenir assez rock n roll. La seule attraction est un musée qui parle d'un massacre qui s'est passé ici, mais c'est Dimanche alors c'est fermé.

Très bien. Je ne peux pas rester au soleil, et y'a rien à voir? Repos dans ma chambre sans remords.

Vers 4pm je suis allé boire un bon petit café et vers 8pm je suis allé à la recherche d'une bonne bouffe. Un de mes trucs préférés au Vietnam c'est que on dirait que chaque ville à sa propre sorte de nouilles, et c'est toujours absolument délicieux. Ici, c'était la Hu Tien, pour 1$.

En revenant je suis allé m'acheter une chemise pour proteger mes bras. Les 3 filles qui travaillaient là étaient absolument ravies de me servir et n'ont pas poussé la vente du tout. Un peu plus loin sur le chemin, des petits enfants me disent Hello. Des petits vieux fixent mes tattoos, un chien mange des restants.

Ce soir, relax, petit work-out et petit film, et de retour sur la route à 9am, juste après l'heure de pointe des motos.

J'estime que ça devrait me prendre 5 heures me rendre à ma prochaine escale. 5 heures de gros camions à dépasser, d'idiots qui roulent en sense inverse à anticiper, de champs de riz à croiser. Je pense aller me perdre pendant 2 heures en m'éloignant de l'autoroute pour aller découvrir la côte un peu... j'ai le temps.

En espérant que je ne brûle pas dans le cou demain!

Pour une raison, mes mains sont immunisées aux coups de soleils. Elle deviennent brune comme du cuir mais jamais rouge. Nice!

No comments:

Post a Comment