Wednesday, 4 March 2015

Un peu d'aventure, enfin

Je suis assis dans ma chambre sans fenêtre dans un petit hotel à Nha Trang, No Use For A Name dans les oreilles. La table est trop petite et croche, ça me fait mal au dos. Il fait chaud, mais tout va bien.

Ma route de Quang Ngai à Quy Nhon a été très satisfaisante. Pas les premières 4 heures, à dépasser des 18 roues avec 6 pouces d'espace entre les roues à ma gauche et la garnotte à ma droite. Pas quand l'autoroute A1 est en construction et c'est plein d'énorme trous que les autobus essayent d'éviter sans crier gare ou que (les trous) massacrent ma belle Lucie. Mais c'est que, à Xa Cat Hanh j'ai décidé de virer vers l'est pour aller explorer un peu, relaxer, voir du pays. C'est vers la côte. J'avais vu qu'une "grande" route était marquée sur Google Maps. Grâce à mon cellulaire et les internets, j'ai pas manqué le virage (une petite route à une voie en ciment).

Dès que j'ai fait ce virage je me suis senti immédiatement récompensé. De toutes petites maisons jonchaient chaque bord de la route. Des fois, des maisons à 3-4 étages qui abritent un petit café ou un karaoké. Des enfants jouent avec rien ou bien se promène en moto sur les genoux du grand-papa, énorme sourire aux lèvres. Les chiens semblent plus heureux ici, aussi.

Je ne sais pas si c'est parce qu'ils ont moins de voyageurs qui passent par là mais personne ne me remarquait et m'envoyait la main. D'habitude je suis "spotté" à 1 mile, avec ma vieille moto et ma carrure d'étranger.

Je regarde l'heure: 2pm. J'ai le temps. Il me reste 100km à franchir et il commence à faire noir vers 6pm. Je ralentis. Subitement, les maisons disparaissent pour des mètres et je suis frappé par la beauté du paysage qu'elles cachaient. À ma gauche, des champs de riz à n'en plus finir. Vert, si vert. Des fois, des sacs de plastiques accrochés après des bouts de bois sont arrangés pour ressembler à des humains. Leurs épouvantails! Couvert d'un chapeau conique, c'est très convainquant.

À ma droite, des champs de riz aussi, mais à environs 1 km des petites montagnes cernent le village. C'est tellement beau! Je ne suis pas capable de m'en empêcher, je débarque et me lance en mode photo. Cette fois-ci, les gens m'envoient la main.

La route devient de plus en plus petite, des fois ce n'est qu'un chemin de sable. De tout petits enfants se promènent. Je roule lentement. J'ai une pensée pour Don Det, mon coin de paradis au Laos.

Arrivé au bout d'un village j'aboutit devant un énorme champ de riz traversé au parfait milieu par une petite route. J'ai l'impression que je suis Moïse séparant l'eau. À ma gauche, des maisons au loin, et après, je m'imagine la mer. L'Océan avec un grand O. À droite, les charmantes petites montagnes. Je crois qu'il y a eu une récolte il n'y a pas si longtemps: au loin, des femmes sont affairées à refaire les terrains en carré pour planter le riz, les chevilles dans la boue. Je m'arrête juste avant les champs, devant la dernière maison, pour apprécier la vue (et prendre des photos). À ma droite, 1 homme est en train de réparer un tracteur sous l'ombre d'une toile en plastique. 2 autres hommes le regardent faire, sans un mot, en buvant du thé.

"Hey! You!"

Je me retourne. Un jeune homme et 4 filles me disent d'approcher à la façon Viet (lève ton bras bien haut comme pour pauser une question à l'école et fait des allos juste avec la main et le poignet, de haut en bas). Je rigole et vais les voir.

Surprise, on ne se comprend pas. Tout le monde rigole nerveusement. Une fille est affairée à faire un nouveau filet, ou un nouveau hamac. On m'offre de l'eau froide. Avec Google Translate sur mon téléphone, ils arrivent à me poser les questions habituelles. Je devrais juste avoir une petite carte à distribuer en Viet, c'est toujours les mêmes, dans le même ordre. I'm from Canada. I am not married. I am 30 years old. Yes, I love Vietnam. No thank you, no alcohol, I have a long way to drive still.

Un des hommes qui ne faisait rien de l'autre côté du chemin se lève lentement, traverse la rue et me pointe. Ensuite, il pointe la fille affairée au filet. Ensuite il me donne un Thumbs Up et un air accomplit. Et voilà, je me suis trouvé une femme! Tout le monde s'esclaffe. Je décline poliment.

Après quelques minutes je continue ma route enchanteresse. Après environs 30 minutes, le paysage change. Ça devient plus rocailleux. Des petites collines et de gros éclats de boulets partout, comme si un géant avait apprit que sa blonde le trompait, et avait frappé à grand coups de poings dans la planète pour se défouler.

Dans la gravelle. Je déteste conduire dans la gravelle. J'arrive devant une autre scène qui me force à descendre et m'arrêter. Jonché sur le flanc de la colline, un cimetière, un gros. Une famille est assise à l'ombre d'une des tombes (on dirait un sarcophage en céramique). Je ne sais pas si ils sont venus prier ou s'occuper des vaches qui broutent partout depuis que les champs de riz sont disparus. On m'invite encore à me joindre à eux. J'oblige.

Les petites madames m'adorent. Tout le monde rit. Les enfants rigolent. Un vieil homme tout bronzé avec quelques dents manquantes me part une jasette semi en Viet, semi en riant, et finalement pointe vers une fille qui à l'air beaucoup trop jeune. "You!" Et encore, thumbs up. Tout le monde se crampe de rire. La fille sourit mais recule. Elle a peur! C'est qui l'étranger qui se magasine une dulcinée dans un cimetière!

Je prends quelques photos et répond à leurs questions (Canada, pas marié, 30 ans) et reprend la route. Route qui maintenant longe l'océan. C'est majestueux. Je suis tellement content d'avoir prit ce détour!

J'arrive à Quy Nhon juste à la tombée de la nuit. Je trouve un petit hotel pas cher, mange une Phö, vais me promener sur le bord de la mer, et reste immobile devant une géante discothèque pendant quelques minutes (J'y vais-tu? Tout seul? Pourquoi pas? Che pas, c'est plate... Bah, tu sais que les Viets vont venir te voir pour jaser! Mais je vais surement finir par dépenser trop d'argent... Et pi je veux juste y aller pour rencontrer des filles et toutes manières c'est même pas un bec sur la joue avant une relation sérieuse... Mais c'est pas en restant dans ta chambre que tu vas en rencontrer! Ah pi merde, je suis pas ici pour rencontrer des filles. Ouin, va donc faire des push ups...) avant de retourner dans ma chambre écouter des films et essayer de mémoriser tout ce que j'ai vu aujourd'hui... Et faire des push ups.

Voici les photos, dites-moi si mes descriptions ont créé la bonne image dans votre imagination!
(Cliquez pour agrandir l'image)


Première journée, de Da Nang à Quang Ngai en shorts. Pas l'idée du siècle! 


Lucie et moi, jour 2!




Mon repas 3 fois par jour quand je suis sur la route. 
Chaque ville a sa variation, alors on ne s'en fatigue pas


Enfin hors de l'autoroute A1


Traveller porn



















Irrigations? 


Pendant ma pause-Phö, le lendemain.
Petit bonhomme n'avait pas d'eau, je lui ai ammené le bol.
Un nouvel ami! 


Le jour suivant, entre Quang Ngai et Quy Nhon






Scène classique


Hier j'ai rencontré une jeune Viet qui voulait pratique son anglais.
Aujourd'hui elle m'a amené à son temple.
Petit chien qui se cache du soleil.

Encole plus de cadeaux! Voici mon youtube channel avec quelques vidéos de ma journée: Clique icitte
Y'en a 4, visite mon channel pour voir le reste! 
Petit truc, baissez votre son, y'a beaucoup de vent! 

1 comment:

  1. This comment has been removed by a blog administrator.

    ReplyDelete