Sunday, 12 July 2015

Le quotidien d'un ex-pat à Ho Chi Minh.

Boooooon! Ça fait vraiment longtemps que j’ai écrit en français, je suis en train de l’oublier!

C’est drôle comme mon sac à dos est ma muse. Aucune inspiration depuis plusieurs semaines, mais là, vu que je vais prendre l’avion dans 1 mois pour aller visiter famille et amis au Québec, j’ai l’envie d’écrire!

Mais Étienne, vous demandez-vous surement, quel est ton quotidien à Ho Chi Minh city? Comment occupes-tu ton temps?

Et bien, chère petite voix de subconscient, voici comment ça se passe en ce moment.

Le lundi, je suis réveillé vers les 6am par la bouchère d’en face qui coupe (varge) sur des gros morceaux de viande sur sa petite table dehors, et ça résonne partout dans ma chambre. Je m’obstine tout seul dans mon lit. Ensuite, vers les 7h, le voisin qui fait des réparations commence à frapper du marteau dans mon mur, alors je me lève tout croche car je me couche trop tard. Je snooze jusqu’à 7h30 et ensuite me gratte le pays-bas en attendant que mon cerveau embraille.

D’habitude j’ai très mauvaise humeur, alors j’attends quelques minutes avant de voir de vraies personnes. Je vais sur Facebook un peu.

Ensuite, je mets mes shorts et ma camisole, je descends en bas mettre mes sandales et vais voir mon voisin à gauche. La madame a un petit stand à Banh-Mi très populaire. J’ai que besoin de lever les sourcils et elle me prépare mon déjeuner pour emporter, qui me coute 50 cennes.

Sa voisine veut me vendre un café, qui est délicieux mais me fait digérer beaucoup trop vite alors j’évite son regard et vais voir mon voisin de droite. Son café est 50 cennes de plus mais je suis capable de le garder en dedans de moi.

Je retourne dans ma chambre et consomme le tout en révisant mes maigres préparations pour mon cours à 9h, tout en écoutant de la musique pour me réveiller.

8h30, je suis habillé, cravaté, souriant. Je sors ma moto, dit salut au garde de sécurité voisin, et me dirige vers mon centre d’anglais. J’arrête à un petit magasin de photocopies sur le chemin où j’imprime mes notes et jeux pour la journée. Duc, le jeune homme, me charge beaucoup moins que sa mère, qui je soupçonne prend avantage de moi parce que je suis blanc. Duc me charge 500 Dongs la page (2.5 cennes) mais la mère me charge 1000!

J’arrive dans mon cours du matin et enseigne le ‘’Conversational English’ pour 90 minutes à de jeunes adultes. Généralement il y a un gars pour 5-6 filles. Je dois continuellement les pousser à parler, les sortir de leur gêne et faire le clown pour les garder réveillés ou hors de leur cellulaire.

Après ça, de 10h30 à 5h30 je suis libre. Généralement je vais manger tout de suite après mon cours, ensuite joue un peu à des jeux d’ordinateur, fait ma routine d’exercices dans ma chambre (environs 1 heure, pas de ventilateur, la chambre monte à 30-35 degrés C) et prépare mes cours du soir. Ça peut facilement changer : des fois j’ai des cours de Vietnamien, ou je fais une sieste, ou je dois m’occuper de trucs comme chercher une prochaine chambre à louer ou préparer mon prochain visa de travaille.

Le soir, je fini à 9h, je suis épuisé car 3 heures de clown c’est plus dur qu’on pense. J’arrête manger quelque part, ensuite je joue à un jeu, regarde un film ou vais rejoindre mon amie Zin (prononcer Zine) pour un drink, ou vais rencontrer des filles trouvées sur Tinder. Généralement on jase autour d’un thé ou en marchant, rien de sérieux. C’est surtout une excuse pour rencontrer des gens, trouver de nouveaux étudiants et sortir de ma chambre.

Mardi! Techniquement, journée de congé, mais j’ai un étudiant privé qui vient chez moi à 10h pour apprendre le Québécois. Oui oui, pas le français, le fleur-de-lys! Il veut aller étudier à Montréal dans 1-2 ans et veut apprendre notre accent. Il adore dire ‘’Ouin’’ pi ‘’Tabarnak’’. Il apprend vite.

Ensuite d’habitude je vais boire un smoothie au coin et parle avec la jeune maman célibataire de 19 ans qui veut aller étudier aux États-Unis, puis retourne dans ma chambre pour jouer à un jeu jusqu’au diner. 

Après le diner je vais au café du coin, surpeuplé de Coréens qui étudient le Vietnamien à une université tout proche, pour écrire et réfléchir. 

Ensuite, entrainement en sueur dans ma chambre et je prépare mes cours pour le lendemain. Des fois j’ai des cours de Viet, ou je vais au cinéma ou au marché ou fait une très longue sieste.

Pour Mercredi et Vendredi, répéter Lundi. Pour Jeudi, répéter Mardi. Grosse vie sale!

Le Samedi, mon étudiant repasse, ensuite des fois je dois remplacer un prof ou aller en mini-voyage avec le centre, et si je suis libre je vais enseigner à une famille pendant 2 heures en fin d'après-midi. Ils sont super gentils et le gars cultive les bonzaïs que j’adore. 

Le samedi je me force un peu plus pour sortir habituellement, mais comme j’ai pas beaucoup d’amis et j’ai peur de tomber sur mon ex qui est complètement folle, c’est très facile pour moi de rester dans ma chambre.
Le dimanche habituellement j’ai rien de prévu. Des fois je vais manger avec mes étudiants ou me promène en moto avec Zin ou vais lire et écrire au café.

En ce moment, je suis à ledit café. ‘’Stopcafé’’. Je regarde les Coréens entrer et sortir, au son des klaxons de la rue avoisinante. Un gardien de sécurité corde les motos des clients. Une grosse averse vient de se terminer, donc c’est un peu sombre dehors et moins chaud. J’ai fini mon mocha à $1.50 et pense m’en commander un autre. Il est 1pm et je suis content d’avoir finalement écrit en français.

En même temps qu'écrire et espionner les belles asiatiques, je suis en train de planifier mon voyage de 2016 avec un ami. 

Demain, je vais au marché pour acheter des petits souvenirs pour la famille et préparer mon visa après avoir révisé les verbes avec mon étudiant (Il a choisi Nic comme nom Québécois, j’espère que vous allez bien l’accueillir).

Allez, on se voit dans pas long! Soulez-moi pas trop fort s.v.p., j’ai bu 'yink' 3 bières depuis la Saint-Jean, je suis dédié à avoir un corps sain (et la bière goûte pas très bon icitte).

BYE! M’en va jouer à Civilization V. Je suis en train de clancher avec Washington.