Thursday, 25 July 2013

Réflections de banc d'parc

Je sors du métro Lionel-Groulx en réalisant que je suis moins chaud que je croyais.

Je donne un gros deux au mendiant tattoué dans face et me dirige vers l'arrêt de la 211, cet autobus que je fréquente depuis 15 ans.

Manqué de 1 minute. Le prochain: minuit 18 genre. Bo pa nyan, ca me donne le temps d'aller m'acheter un café pi un bagel, plus que le tattoué dans face. 

À la station-service/Tim Hortons le gaz est à 143.9, 6 cennes de moins que vla 6 jours.

Gang de crosseurs.

Pendant que le gars sur l'autre banc s'endort je réfléchis à ma soirée.

Si à 15 ans on m'avait dit que je ferais 30 minutes d'autobus pour aller trainer dans un tattoo shop à boire de la bière AC/DC et me faire tattouer un dessin random par une amie, j'aurais dit "fuck oui".

La ride d'autobus consista d'un duel entre ma volonté et le sommeil, ça s'est terminé 1-1.

En débarquant une belle gothique me lance un sourire.

Je lui répond en levant les sourcils mais en débarquant je réalise qu'elle est surement jamais allée aux Philippines donc elle ne sait pas que je viens de lui dire salut.

Ah bin.


No comments:

Post a Comment