Monday, 5 November 2012

L'élastique

Hier soir j'ai eu une dernière journée avec de bons amis, et j'ai fini par sortir de la ville vers les minuit.

Un sentiment intense s'est emparé de moi sur l'autoroute, comme si quelque chose de très fort me retenait.

J'ai déménagé 2 fois quand j'étais petit, et je ne me suis jamais vraiment attaché à la maison de Baie d'Urfé.

Montréal par contre, c'est chez moi.

Apres un bon moment j'ai pris une grande respiration et je me suis dit que maintenant, mon sac-à-dos est ma maison.

L'élastique tira un peu plus, et soudainement cassa. Et depuis ce temps, je vais de l'avant.

J'ai failli pleurer de joies quelques fois déjà. C'est un sentiment très intense, surtout que ça doit faite des années que j'ai versé une larme pour quelque raison.

Je me sens déchainé. High on life? Fuck yes.


PS: j'ai oublié mon Lonely Planet... Dun dun dunnnn

No comments:

Post a Comment